L’uvéite du chat

 

Uvéite du chat

L’uvéite du chat

 

L’uvéite du chat est inflammation intraoculaire de l’uvée qui est la membrane moyenne de l’œil. Cette pathologie est fréquente et peut être due à plusieurs causes.

Elle peut venir suite à une lésion telle qu’une griffure dans l’œil du chat.

L’uvéite peut également survenir suite à une infection virale, bactérienne ou parasitaire se développant dans son organisme.

Elle peut provenir d’une affection intraoculaire comme par exemple avec une cataracte ou une tumeur uvéale.

Elle peut résulter d’une affection générale telle que l’hypertension artérielle ou par des processus tumoraux généralisés.

L’uvéite du chat peut être issue d’une affection par son propre système immunitaire (on parle de maladie auto-immune) engendrée à la base par un agent infectieux et qui peut revenir même une fois cet agent infectieux supprimé.

Elle peut découler d’une affection de la cornée comme un ulcère cornéen.

Elle peut survenir suite à une chirurgie intraoculaire qui se passe mal et qui irrite l’uvée.

Enfin, elle peut venir sans raison apparente (idiopathique).

Lorsque le chat est atteint d’uvéite, il a mal et cela se traduit par des clignements répétitifs de l’œil. Une paupière voire les deux peuvent rester fermés de façon anormalement longue. Des larmes peuvent également couler de son œil. Le mal-être pourra se manifester par la suite par un manque d’appétit et un état plus léthargique.

L’uvéite se repère également par un dépôt de couleur rouge ou blanchâtre à l’intérieur de l’œil.

Il faut traiter rapidement l’uvéite du chat car elle peut avoir des complications et atrophier le globe oculaire qui amènera à la cécité.

On peut la traiter à l’aide de pommades spéciales, du collyre ou encore grâce à une injection sous la conjonctive de l’œil du chat. Ces injections sont pour les uvéites les plus fortes et nécessitent une anesthésie.

Les résultats des différents traitements sont assez mitigés du fait que le pronostic dépend de la cause initiale de l’uvéite. De plus, elle peut revenir ou être récurrente ce qui aura pour conséquence d’avoir des séquelles irréversibles sur la vue.