La Thromboembolie Féline TEF

 

Thromboembolie Féline TEF

Thromboembolie du chat

 

La thromboembolie résulte d’un caillot sanguin, appelé thrombus. Ce caillot va migrer dans l’organisme du chat. Cette maladie intervient le plus souvent suite à des complications de maladies cardiaques telle que la myocardiopathie hypertrophique (CMH).

La thomboembolie du chat peut aussi se déclencher dans certains cas à la suite de cancers ou d’hyperthyroïdie.

En général, elle touche les artères des pattes postérieures. C’est pourquoi on parle souvent de thromboembolie artérielle. Elle entraîne une extrême douleur d’un coup sur les membres. Le chat a également une grande gêne respiratoire.  Ses pattes peuvent se paralyser complètement ou avec un peu plus de chance, il peut marcher difficilement en boitant. Le caillot peut paralyser une ou les deux pattes et peut dans certains cas migrer et boucher d’autres artères comme les reins, le cerveau, etc.

La plupart du temps, la thromboembolie arrive d’un coup sans signe avant-coureur. Cependant, dans certains cas, le chat peut ressentir quelques jours auparavant une grande fatigue, des vomissements et commencer à boiter.

La thromboembolie du chat nécessite une hospitalisation d’urgence. Le principal objectif étant calmer la douleur ainsi que de le stabiliser. Des examens poussés, électrocardiogramme, échographie, doppler et enfin bilan sanguin.

Plus le nombre de membres du chat sont touchés par la thomboembolie et plus le pronostic sera engagé. Seul l’évolution lors de l’hospitalisation pourra changer la donne. La chirurgie permettra d’améliorer la rigidité musculaire. Le chat pourra alors remarcher surement avec quelques séquelles. Il lui faudra environ 4 à 6 semaines pour récupérer totalement.

Attention tout de même car le chat a des risques de récidive de thomboembolie.