La lipidose hépatique du chat

 

La lipidose hépatique affecte les chats lorsqu’ils éprouvent une situation angoissante tel qu’un déménagement ou la venue d’un autre animal dans la maison. Il perd alors de l’appétit et devient même anorexique. Cette maladie peut également être la cause d’une autre maladie sous-jacente.

Les symptômes de cette maladie sont visibles car le manque d’appétit finira par changer la couleur de la peau avec une coloration jaunâtre au niveau de la sclérotique de l’œil, des muqueuses buccales ainsi que dans le pavillon de l’oreille. Le chat peut être atteint de fièvre, diarrhée et de vomissements. Si la maladie se développe davantage, des signes nerveux vont commencer à apparaître comme un excès de salive ainsi qu’une dépression.

La lipidose hépatique du chat peut être détecter grâce à un bilan sanguin. On peut également faire une échographie de l’abdomen et d’observer la taille du foie qui, dû à la maladie, sera gonflé.

Cette maladie se soigne d’abord avec une nutrition adaptée au chat. Il se peut que le chat anorexique vomisse et donc il faudra le nourrir à l’aide d’un tube œsophagien ou un tube à gastronomie. Enfin, afin de pallier le manque d’hydratation du chat on pourra lui administrer une fluidothérapie intraveineuse. Des antibiotiques peuvent être donnés pour soigner le foie et des médicaments pour inciter le chat à davantage s’alimenter.