La maladie intestinale inflammatoire (MII) du chat

 

La maladie intestinale inflammatoire est assez courante chez le chat. Ceci est causé par des affections qui épaississent la paroi du gros intestin ou du petit. Ces affections sont le plus souvent liées aux œdèmes intestinaux, à l’excès de cellules inflammatoires ou encore à une enflure. Le chat essaye de contrer l’infection en épaississant la paroi de l’intestin afin d’apaiser l’irritation.

La réaction inflammatoire extrême détériore les tissus de la paroi intestinale. Cette paroi contribue normalement à absorber les éléments nutritifs que mange le chat. Du coup, l’absorption se passe mal et entraine une diarrhée ainsi qu’une mauvaise digestion. Il peut également vomir. C’est d’ailleurs le symptôme le plus fréquent avant même la diarrhée. L’abdomen du chat peut aussi gonfler et être hyper sensible. Enfin, le chat perdra du poids et la couleur du poil peut se ternir. Il arrive cependant que certains chats ne développent pas tous ces symptômes.

La MMI peut avoir plusieurs facteurs comme la surproduction de la flore intestinale ou des agents infectieux telles que la salmonella ou la giardia. L’intolérance alimentaire peut également être un autre facteur du déclenchement de cette maladie.

Il est difficile de guérir complètement de la maladie intestinale inflammatoire du chat. Cependant, on peut atténuer la douleur et les symptômes à l’aide d’une alimentation équilibrée et par des soins. Cette maladie peut disparaître d’un coup mais peut également revenir de temps en temps. Chaque cas est différent et chaque chat à sa propre tolérance. Il faut donc faire des essais sur le dosage des médicaments afin d’obtenir le résultat escompté. Un suivi permanent et de longue date sera nécessaire pour que le chat puisse vivre sereinement.