Les calculs du chat

 

Aussi dénommé « urolithiases », les calculs du chat sont des petits caillots qui se forment à partir de micro-éléments. Se plaçant dans la vessie de l’animal, ils finissent par atteindre l’urètre. Un bouchon finit alors par se former dans ce dernier. Atteignant une taille de plus en plus grosse, il finit par provoquer des troubles urinaires importants, décrits ici-bas. Parallèlement il peut causer des infections urinaires.

Il existe 3 catégories de calculs :

  1. Le calcul de struvite : Souvent observé chez le chat adulte. Généralement la conséquence du comportement nutritif du chat : les chats qui boivent peu d’eau, se nourrissant d’aliments riches en magnésium. Les femelles plus fréquemment touchés que les mâles.
  2. Les calculs d’oxalate de calcium : ici les mâles et les Persans sont plus touchés que les femelles. Héréditaire, ils sont provoqués par un excès de calcium dans l’urine, celle-ci trop concentrée, l’urine est saturée et acide.
  3. Les autres types de calculs : beaucoup plus rares, ils désignent les calculs d’urate, de phosphate de calcium et de cystine.

Attention cette pathologie peut être mortelle pour le chat. Surtout que le chat peut ne pas montrer de symptômes et être remarqué par son maître. Le diagnostic est facile a réalisé grâce à des palpations faites par le vétérinaire, des prélèvements d’urines relevant la présence des cristaux permettant aussi de dépister les infections urinaires, ou encore grâce à une échographie ou une radiographie. Dans les cas les plus urgents, l’opération consiste à « déboucher » l’obstruction en anesthésiant le chat et en réalisant un sondage urinaire afin de vidanger la vessie. Parfois on perfuse le chat pendant l’opération afin de lutter contre les désordres urinaires et l’insuffisance rénale. Un traitement antibiotique en cas d’infection urinaire, des acidifiants urinaires pour le calcul struvite, et des spasmolytiques urinaires luttant contre les spasmes urétraux.

Il est important d’aller chez le vétérinaire si votre chat présente les symptômes suivants :

En premier lieu le chat aura du mal à uriner comme au quotidien, se met en position mais aucun jet n’apparaît ou seulement quelques gouttes, le chat à très souvent mal et donc signifiera sa douleur en miaulant quand il urine. Enfin on remarque du sang dans l’urine.

Par la suite l’obstruction de l’urètre ayant effet, le chat ne peut plus uriner, créant un « globe vésical ». S’il n’urine pas pendant 24h il sera abattu, peut vomir et ne se nourrira plus. Si rien n’est fait, le chat peu sombrer dans le coma et mourir.

Cette pathologie fait partie des syndromes urologue félin qui se présentent pour tous les chats ayant des difficultés à uriner ou présentant des cystites. Les calculs en sont parfois la cause mais ils peuvent aussi être provoqués par une infection du tractus urinaire, à des spasmes ou strictions de l’urètre.